• SANDRINE COSSART

RECOUVREMENT DES CREANCES : connaissez-vous l'affacturage ?

Dernière mise à jour : 21 juin 2021

Nous allons voir une technique qui consiste pour une entreprise commerciale à céder par contrat à une société financière le recouvrement de ses factures.


Qu’est-ce que l’affacturage ?


En droit commercial, l’affacturage permet à une entreprise commerciale de sous-traiter par contrat à une société financière le recouvrement de ses factures.

Cette société financière, peut-être également une filiale d’un établissement bancaire qui va se charger contre une commission de recouvrir les fonds, de gérer les dettes éventuelles et de verser à l’entreprise commerciales les sommes qui lui faut.

Une société d’affacturage est regroupée au sein de l’association française des sociétés financières.

D’ailleurs, elles sont agréées en tant qu’établissement de crédit spécialisé ou de société de financement.


A quels besoins répond l’affacturage ?


L’affacturage est un moyen de financement. Avec ces paiement de factures sans délai, la couverture des risques d’impayés, cela va permettre une entrée d’argent immédiate pour l’entreprise qui y a recours.

L’entreprise peut donc se décharger de cela et reprendre son activité principale.

N’importe qu’elle entreprise, peu importe sa taille ou son domaine d‘activité peut avoir recours à cette technique de gestion.

La banque de France, a réalisé une étude dans laquelle on peut distinguer deux choses :

  • L’affacturage classique

  • L’affacturage en gestion déléguée


L’affacturage classique :


Celui-ci recouvre trois types de prestations :

  • Recouvrement du poste client

  • Financement des créances client

  • L’assurance-crédit


L’affacturage en gestion déléguée :


Celui-ci concerne plus :

  • Les grandes entreprises

  • Le poste client en gestion déléguée qui reste sous la responsabilité de l’entreprise

Il existe également de nouvelles modalités d’affacturage qui vont émerger comme la syndication ( C’est une opération de financement prise en charge par un syndicat de plusieurs sociétés d’affacturage pour un même adhérent) ou l’affacturage à la carte.


Quels sont les avantages et les limites de l’affacturage ?

L’affacturage est une solution de financement à court terme qui présente plusieurs avantages pour l’entreprise. Elle améliore instantanément sa trésorerie et peut lui permettre de se prémunir contre le risque d’insolvabilité de certains clients. En contrepartie, cet outil de financement a un coût.


L’affacturage pour améliorer la trésorerie de l’entreprise

Le principal avantage, et le plus connu, est l’obtention rapide de trésorerie via la mobilisation des créances clients.

En France, les entreprises accordent régulièrement des délais de paiement, sous forme de créances, à leurs clients. Celles-ci représentent alors un risque pour l’entreprise. Pour pallier au manque de trésorerie, l’entreprise peut faire appel à l’affacturage. Les créances clients sont alors cédées au factor qui les finance et se charge de les recouvrer suivant les modalités prévues dans le contrat d’affacturage.


L’affacturage pour éviter le risque d’insolvabilité

Recourir à l’affacturage est également un moyen de réduire le risque d’insolvabilité client encouru par l’entreprise.

Le factor peut proposer une garantie contre les impayés, ce qui assure à l’entreprise d’être payée dès lors que le factor a approuvé les créances qui lui sont transmises. Par contre, en cas de litige entre l’entreprise et le client, le factor ne garantit pas le paiement de la créance à l’entreprise.

L’affacturage pour se décharger du recouvrement

En ayant recours à l’affacturage, l’entreprise peut déléguer la gestion du recouvrement de ses factures clients, une tâche souvent consommatrice de temps.

En effet, le factor se charge de recouvrer les créances clients qu’il a achetées : vérification des règlements, suivi et relance des clients… Ce gain de temps sur la gestion des comptes clients peut permettre à l’entreprise de se concentrer sur son activité et de réaliser des économies, notamment au niveau des charges de personnel. Ces économies viennent compenser le coût de l’opération d’affacturage.


Les limites de l’affacturage

L’affacturage n’a pas que des avantages et l’entreprise doit bien mesurer les inconvénients de cette solution.

En premier lieu, il s’agit d’une opération qui a un coût pour l’entreprise. Pour une activité à peine rentable, le recours à l’affacturage risque, dans certains cas, d’entraîner une absence de résultats.

Ensuite, l’entreprise qui recourt à l’affacturage ne gère plus une partie de la relation avec ses clients. Si les relations entre le client et le factor ne sont pas bonnes, l’entreprise peut en pâtir.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout