• SANDRINE COSSART

LES DELAIS DE PAIEMENT, ENJEU PRIORITAIRE POUR LA GESTION DE TRESORERIE DES PME ET ETI

Dernière mise à jour : 16 juil. 2021



Alors que les entreprises françaises évoluent dans un contexte économique de plus en plus difficile – plus d’un dirigeant d’entreprise sur trois déclare connaître des difficultés elles doivent en plus faire face à des problèmes de trésorerie qui peuvent mettre en danger leur pérennité.


En effet, 40% des dirigeants déclarent avoir déjà rencontré des problèmes de trésorerie au cours des 12 derniers mois, et 10% d’entre eux ont vu leur activité mise en danger à cause de ces difficultés.


Le niveau de trésorerie et les délais de paiement représentent deux indicateurs prioritaires dans la gestion de l’entreprise pour respectivement 70% et 61% des dirigeants. A l’échelle des entreprises de taille intermédiaire (ETI), c’est la surveillance des délais de paiement clients qui s’avère être la plus prioritaire (71%), suivie par le niveau de trésorerie global (70%). Des indicateurs placés bien avant la gestion du carnet de commandes (59%), les frais généraux (49%) ou le niveau des stocks (31%) pour les ETI.


LES RETARDS DE PAIEMENT : PREMIERE CAUSE DES PROBLEMES DE TRESORERIE ET FREIN A LA CROISSANCE DES ENTREPRISES


De manière générale, 46% des chefs d’entreprise (54% des dirigeants d’ETI) associent aux délais de paiement clients et/ou fournisseurs la responsabilité principale de ces difficultés de trésorerie, et ce tout secteur d’activité confondu.

38 % des entreprises ayant connu des difficultés de trésorerie déclarent qu’elles étaient dûes à des retards et impayés de clients, loin devant d’autre motifs tels qu’une chute des ventes (25%) ou une diminution importante des marges réalisées par l’entreprise (28%).


FACE AUX PROBLÈMES DE TRÉSORERIE, LES ENTREPRISES PRIVILÉGIENT ENCORE LA NÉGOCIATION


Faute d’avoir connaissance d’autres alternatives pragmatiques et efficaces pour faire face à ces difficultés, les entreprises n’ont donc d’autre choix que de s’attaquer aux délais de paiement en négociant directement soit : avec leurs clients et fournisseurs : 29% des chefs d’entreprise relancent les clients en cas de retard de paiement, tandis que 19% d’entre eux tentent de renégocier les délais ou de retarder le paiement de certains fournisseurs (24% pur les ETI), avec les banques : afin de couvrir ces décalages de délais de paiement, ils sont également 24% à négocier des facilités de caisses ponctuelles et limitées dans le temps avec leurs banquiers. 19% des PME sollicitent un découvert (seulement 3% pour les ETI).


Source : ipsos.com


Lire également :

EXTERNALISEZ LE RECOUVREMENT DES VOS IMPAYES

GESTION FINANCIERE EN ENTREPRISE

SUIVI DE TRESORERIE


Vous êtes intéressé(e) ? Demandez un devis en ligne.






12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout