• SANDRINE COSSART

HABITUDES ZÉRO DÉCHET À ADOPTER AU BUREAU

Impressions, fournitures, gobelets en plastique,..., les habitudes que l'on acquière sur son lieu de travail ne sont pas toujours les meilleures pour l'environnement.


Un collaborateur rejette 130 kg de déchets en moyenne par an, en entreprise. Ça comporte tous les papiers et les mégots jetés, les gobelets et touillettes utilisées… Alors, il est important d’adopter des bons gestes et de bonnes astuces pour moins consommer, et donc moins polluer (source easy recyclage).


👁‍🗨 Voici quelques astuces :


Je réduis mon stock de fournitures de bureau


Vous adorez les beaux accessoires de papeterie et multipliez cahiers, carnets de notes, agendas, post-its, étiquettes et stylos de toutes les couleurs ?

  • J'exploite mes accessoires bien entamés jusqu’à leur fin de vie.

  • J'opte pour des fournitures au format rechargeable, comme les stylos en métal ou stylos plume

  • Je privilégie les crayons de bois aux criteriums en plastique qui sont rarement rechargés.

  • Je pense aux accessoires fabriqués en matières recyclées.


Je limite mes impressions et utilise du papier recyclé


Un salarié consomme entre 70 et 85 kg de papier chaque année... C'est ENORME !

A peine 35 % des entreprises recyclent le papier et 25 % des feuilles sont jetées cinq minutes après avoir été imprimées.


Il est donc nécessaire de réduire ses impressions en n’imprimant que ce qui est essentiel :


  • J'imprime si j'en ai vraiment besoin (en particulier les mails).

  • Je recycle en mode brouillon les feuilles dont seule 1 face a été utilisée.

  • En réunion, je pense à prendre ma tablette ou mon ordinateur pour avoir accès à mes notes, sans avoir besoin de les imprimer

  • Si possible, j'imprime mes documents en recto verso, en noir et blanc et en assemblant 2 pages par feuilles je consomme donc moins d'encre et de papier

  • Je privilégie la dématérialisation

  • Je privilégie le papier recyclé


Je trie mes déchets


Bien qu'un système de tri des déchets est obligatoire en France lorsque l’entreprise possède au minimum 20 collaborateurs. Il est important d’y adhérer même si nous sommes de plus petites entreprises.


J’évite de jeter dans la même poubelle les feuilles de papier, le gobelet de mon café, le reste de mon sandwich...

Pour faciliter le recyclage, j'utilise des corbeilles ou bacs de tri visibles et accessibles.

Par exemple :

  • 1 corbeille à brouillon pour les papiers qui ne sont utilisés que sur une seule face

  • 1 boîte de récupération des cartouches d'encre

  • 1 boîte de récupération pour le papier (sans le déchirer ni le froisser)

  • 1 boîte de récupération pour le carton

  • 1 boîte de récupération pour le plastique

  • 1 boîte de récupération pour le verre

Je les fais collecter et traiter par des spécialistes du recyclage.



Je ne mets pas le chauffage à fond !


  • Je règle le thermostat à 19°C au lieu de 20°C pour économiser 7% de la consommation de chauffage

  • j’ai toujours un gilet de secours au bureau pour me couvrir en cas de besoin. C’est souvent bien suffisant !

  • J’éteins les radiateurs avant d’aérer une pièce, sinon cela reviendrait à chauffer l’extérieur.

  • Je veille à laisser les portes de communication fermées avec les espaces peu chauffés tels que les escaliers ou locaux de rangement, pour éviter la déperdition de chaleur.

  • J'utilise la climatisation je pense à maintenir les fenêtres fermées la journée.



Je gère l'éclairage


  • Je n'allume pas toutes les lumières de la salle, mais seulement celles qui sont indispensables.

  • La lumière du jour est suffisante, j'éteins l'éclairage

  • Je sors de mon bureau (pour la pause café, une réunion, définitivement..) j'éteins l'éclairage


Je mets mon ordinateur en veille


Je paramètre le système de mise en veille de mon ordi pour qu’il passe en mode veille au bout de 5 min d'inactivité (quand je vais à la machine à café par exemple), et pour qu'il se mette en veille prolongée au bout de 20 minutes (pendant une réunion).



Je fais des réunions éco-responsables


  • J'évite les supports de communication et d’invitation imprimés, et je privilégie plutôt les invitations numériques.

  • J'évite au maximum l’impression de dossiers de présentation ou documents de travail, et privilégie l’envoi numérique à l’ensemble des participants quelques jours avant la réunion afin que chacun puisse suivre sur son ordinateur si besoin, et ce même en cas de non accès à Internet.

  • Je privilégie les réunions téléphoniques ou via la visio-conférences de type skype, google meet.... je limite ainsi les déplacements professionnels et donc la production de CO².


Pour la pause café


J'apporte mon mug pour boire mon café

  • J'apporte une gourde en inox plutôt qu'une bouteille d'eau

  • Je fais une cafetière plutôt que des capsules jetables

  • J'utilise un filtre réutilisable

En France, on consomme 126 gobelets par seconde et 32 000 tonnes de déchets plastique par an. Très peu sont recyclés.


Quand on sait qu'un gobelet jeté dans la nature met plus d'un siècle à se dégrader, on se rend compte que l’impact écologique d'un simple café à la machine est énorme.



Le soir :


Le soir, avant de partir, j’éteins complétement :

  • Mon ordinateur car même en veille, il consomme encore 20 à 40% d'énergie.

  • J'appuie sur le bouton "off" de l'imprimante et sur celui de la photocopieuse,

  • Je sors du bureau j'éteins les lumières


A la clé de ces gestes écoresponsables, on produit moins de déchets et on fait aussi des économies financières.










10 vues0 commentaire